dictionnaire #2 : légendes écrites (travail en cours)


Alain Bashung
Aldo MoroAlfred de MussetAnouk AiméeAntonio ZambujoAstrud GilbertoB2TSBarbet SchroederBenoît VincentBob MarleyBruno DumontCambo-les-bainsCesaria ÉvoraCHantal AkermanCharles AznavourChico BuarqueChristian MarinClaude RichColette RenardCora VaucaireCorinne MarchandDario MorenoElla FitzgeraldFaroFatoumata DiawaraFederico FelliniFrancis CabrelFrançois TruffautFreddie MercuryFritz LangGena RowlandsGeorges SandGlenda JacksonGlenn CloseGuy BedosHenri ColpiJack PalanceJames BrownJean AudouzeJean RacineJean-Louis MuratJean-Pierre LéaudJeremy IronsJUles BerryJulien CaretteKen Russellla Suisse NormandeLaurentVoulzyle centre de la FranceLisbonneLouis AragonLouis de FunèsLucien SuelMadame de StaëlMalouMarcel DalioMarcelloMaria CallasMathieu ChédidMaurice VastMax sebaldMichel DelpechMichel LonsdaleMicheline DaxMick MicheylNana MouskouriNicolas de StaëlNina SimonePaolo ContePaolo UcelloPatrizio GuzmanPatti SmithPeter FalkPhilippe NoiretPier Paolo PasoliniPiero de la FrancescaPierre MénardPierre MondyPiet Mondrianplace du TertreQuentin DupieuxRobert WyattRomerue des AandiersSaint-EustacheSam FullerSean ConnerySimone SignoretStan GetzStevie WonderSTGM E2Tippi HedrenVenisevictor hugoVirginie TaharYves MontandYves Robert

(le truc étant en constante évolution (ou au minimum constant changement) les liens ci-dessus souffrent d’incomplétude à mesure du passage du temps – c’est ainsi : peut-être y pourvoira-t-on un jour, qui peut savoir ? Il n’en manquera que quelques uns lors de la clôture du post, laquelle devrait intervenir à la clôture de l’atelier dit « d’été » – avec l’arrivée (imminente, certes) du douze) (OSEF un ptit peu du 12 : on continue les différents feuilletons) (après le 21 de belle mémoire)

add.du 15 novembre : la 12 est sortie, le site ferme fin de mois – ce dictionnaire et l’interstice tout autant

add. du 26 novembre : la clôture étant imminente, on en termine à peu près et on poste -on atteint là les mille cinq cents billets – une fois de plus mais qui peut savoir ce qui restera ? (à nouveau manqué)

Ici, un pense- bête pour déterminer la réalité des illustrations (je devrais peut-être les ajouter – parfois, pas à chacune – on verra : on voit, il n’y en aura qu’une).

1.(GSV)
Faro sud du Portugal, une plage tournée vers le sud – jamais été – un ami y était maçon, parti avec femme et enfants , il s’y trouve peut-être toujours – ils disposaient à cette époque-là d’une DS ou ID dans laquelle ils laissaient dormir l’aîné pendant qu’ils allaient boire manger refaire le monde au bar – ils vivaient sur la faubourg Saint-Martin. Faro.

2. (GSV)
quelque part en Angleterre, un terrain que traverse une classe – très en relation avec la science fiction – passer le pont traverser l’air libre se jeter dans l’avenir

3. (GSV)
au centre géographique de la France (l’un des) – une vieille femme qui fait ses courses au moment du passage du robot – l’obscénité du slogan

4.
Yves Montand qui chante Luna-Park Olympia Bruno Coquatrix les grands boulevards tant de choses à voir – sa mort aussi sur le tournage d’un film -Jean-Jacques Annaud – non Beneix – réalisait – IP5 1991 – partout ailleurs je ne suis rien à Luna Park je suis quelqu’un/ Vive Luna Park et vive la joie…

5.
Probablement la Loire – photo prise à Benoît Vincent sans qu’il en sache quoi que ce soit – on s’en fout : on aime Gênes… (le brouillard, la neige dans le film La bocca del lupo (Pietro Marcello, 2009) turpitudes portuaires

6. (GSV)
Les parapluies du Châtelet avant travaux – mais après ceux qui ont succédé au tournage de Touche pas à la femme blanche ! (Marco Ferreri, 1974) – au fond l’église Saint Eustache où on a été écouter et applaudir Patti Smith accompagnée d’une guitare sèche tenue par le guitariste Lenny Kaye

7.

les coquelicots et les collines de la Suisse dite normande confins du Calvados et de l’Orne travaillés

8.
un tunnel à Rome, un soir de 2010

9. (GSV)
à sa fenêtre dans l’immeuble où, au troisième étage, vit le chasse clou sa femme et ses deux enfants – ils sont partis, c’est vrai – ici au premier

10.
trente ans de différence et la chanson pour témoin – le sourire de Chico Buarque vaut l’image (c’est un sourire,oui)

11.

l’obtention de la maîtrise de cinéma de l’université paris 1 Sorbonne (d’alors) était subordonné à l’écriture et la présentation d’un mémoire : j’ai choisi une vie romancée de Sam Fuller (je le lui ai fait parvenir – mis comment ai-je réussi , je ne sais plus – j’aime les détails mais ils s’en sont allés)

12.
la musique et les chansons : les forces du monde (Mathieu Chédid plus Fatoumata Diawara : deux merveilles du monde)

13.
Alain Bashung et son chapeau couvrant sa calvitie oncologique – il mourra en mars 2009 – j’apprends sa mort au cinéma, je crois lors d’un film de Clint Eastwood – « merci d’être venu, Al » disait le sous-titre

14.
la campagne vue du chemin du tour – ie 7.

15. (GSV)
une île entre la Giudecca et le lido – une université internationale – unpeu comme la cité universitaire de Paris je suppose – les néons allumés les manteaux le froid

16.
un cadre appuyé sur l’un des troncs (il en est treize depuis qu’on a ôté le quatorzième) des arbres de la rue (le cadre noir)

17.
en attendant de chanter, Césaria fume son clope (comme elle chante, elle ne boira pas de whisky – chez elle,du côté de MIndelo, sa porte est paraît-il toujours ouverte (quand elle est là) ainsi que sa table – elle est assisse dans son vieux fauteuil imitation cuir et fume – elle chante pieds nus et on l’aime assez pas que pour ça

18.
STGEM E2 (le rose lui va si bien) et l’ordure contemporaine

19.
ma grand-mère (maternelle) entourée de cent vingt deux perles (son sourire, sa coiffure, son collier de perles aussi – et un artefact bleu sur sa boucle d’oreille gauche) (Louise)

20.
Simone et son Montand (2°occurrence) qui s’appuie un peu (le collier) – le sourire, les yeux, le soleil – elle est de 21, elle doit avoir quarante ans sur l’image (ils ont le même âge)

21.
le petit Charles (ou Charles le petit, c’est comme on veut) (il est de 24) – qui, toujours et de tous temps, en a fait des tonnes – nous a quitté voilà un peu plus d’un an – net d’impôts

22.
nature mortes aux (plus ou moins) 40 mûres et aux 4 pommes – ie 14

23.
mon grand-père (paternel) assis – deux subordonnés debout – les cravates, la pochette, les postures

24.
la 22 recadrée àpeine

25.
une image du tour – ie 14 plutôt que 7

26.
vue du petit balcon de la maison louée une semaine dans les Abruzzes cet été la ville Mosciano Sant’Angelo est celle qu’on aperçoit au fond

27. (GSV)
au coin de la rue Voiture et MIllevoye le café-tabac-bar-jeux-presseet un type qui répare sa moto sur la rue

28.
le coupé opel rekord du maire de la ville au début des années 60

29.
Maria Callas et Pier Paolo Pasolini sur le tournage de Médée (1969)

30.
les deux mêmes à sans doute un autre moment que sur les lieux du tournage de Médée (dans ces années-là quand même) – les chiens, les îles peut-être

31.
un des multiples portraits réalisé par back to the street(série profuse de pendant le week-end)

32.
le 9 mai 1978, le corps d’Aldo Moro est retrouvé – assassiné – dans le coffre d’une quatre L rouge et une rue proches et de celle des Boutiques Obscures (siège du PC) et de la place del Gésu (siège de la DC) – position qu’on peut interpréter comme la mort du compromis historique entre le parti communiste et la démocratie chrétienne qu’Aldo Moro avait réussi à instituer – il est enlevé par les brigades rouges le matin même où ce compromis devait être signé (le 16 mars 1978) (la date de cet enlèvement est à peu près fortuite d’après l’un des auteurs)

33. (GSV)
Le café-tabac « Le Corona » qui fait le coin du quai du Louvres et delarue de l’Amiral de Coligny (Paris 1) où Patrick Modiano (ou son narrateur, c’est comme on veut ou comme on aime) rencontre parfois son père (lorsque celui-ci vit ou ne vit plus sur l’autre rive, au 1 quai de Conti)

34.
un bateau amarré sur le bassin de la Villette et ses lumières municipales d’un goût légèrement douteux

35.
une joaillerie de Lisbonne (rua de Franqueiros sans doute) à l’enseigne d’un écrivain (ajouter Lobo au milieu) du cru (on l’aime assez, même s’il est d’un pessimisme à mourir)


36.
le A du cinemA de plein air, lors du montage de l’enseigne (à l’envers) au parc de la Villette sur « le bureau du rédacteur, un jour par hasard »

37.
le jeune Antoine Doisnel (aka Jean-Pierre Léaud) sur la plage des Vaches noires (près de Deauville) (les quatre cents coups, François Truffaut, 1959)

38.
une carte de la Méditerranée et de lamer Noire réalisée dans sa longueur reportée dans sa hauteur – et posée sur un des murs du couloir qui va à la chambre

39.
Tippi Hedren (Marnie Edgar) et Sean Connery (Mark Rutland) (ah oui,quand même) (contre-emploi pour l’espion de STGME2) dans Pas de printemps pour Marnie (1964)

40.
Lever de soleil sur la plage, Hammam Ghézeze

41.
ce sont surtout les petits repères rouges et verts dont je me souviens sur ce poste de radio – ces insomnies dans la chambre verte (ainsi qu’on l’appelait -mais elle ne l’était guère – ils’agissait d’une cuisine transformée en chambre : lamaison comportait sans doute deux appartements à sa conception – il y a aussi deux garages pour les autos (et autres) au rez-de-chaussée)

42
probablement une vitrine, Kelibia la nuit

43
le tunnel de Rome un peu avant la huit

44
la salle de projection de beaubourg avant la venue de Nurith Aviv qui parlera de son travail (chef-op) sur Daguerréotypes

45
Chantal Akerman dans la même salle un peu moins de dix ans – elle sourit, vive et heureuse s’amuse des questions

46
le type déjeune quand il veut en haut d’un building apparemment une bouteille de bon vin (Jéremy Irons dans le rôle du milliardaire rien à faire du reste du monde et de l’humanité)

47
un petit tracteur fiat trouvé sur street view en cherchant autre chose,comme il se doit

48
Peter Falk en avion

49
Gena Rowlands qui éloigne le diable (sa belle mère je crois me souvenir)


50
trois tableaux e Piet Mondrian, exposition de beaubourg

51 & 52
deux tableaux illustrant les lignes des lances de la soldatesque en guerre

53
Fritz Lang (derrière lui, Jack Palance) dans le Mépris de JLG (surtout la musique)

54
Federico Fellini qui montre quelque chose, tournage de huit et demi -le plus grand film du monde

55
une tablée de jeunes acteurs (ou moins jeune) – le type qui porte des boutons de manchette, tout au fond?

56
Freddie Mercury (la photo où il porte un régime de banane sur la tête est mieux – là capturé en concert)

57
STGEM E2 jouant aux échecs avec un Cardinal faisant le roi – (une apparition déjà en 18) la Reine se tient toujours sur sa couleur comme on sait avant le coup d’envoi de la, partie

58
Astrud Gilberto et Stan Getz (elle vécut avec lui après avoir quitté son Joao de mari)

59
Max montrant un exemplaire du Coran dans son studio

60 & 61
La composition des 27 septembre en cours, puis terminée

62
reprise du boulot (les lumières bleues de la vague de la Villette une précision déjà étudiée en atelier d’été 18

63
même jour, sortie du boulot – lumière eau voiture piéton – une merveille

64
dix ans avant, le canal et le pont de chemin de fer, probablement en octobre

65
un portrait magnifique de back to the street – à nouveau : 31 –

66
le couloir menant aux chambres de la maison brûlée

67
ciel ce soir-là

68
les cageots rangés en fin de marché, Barbès en revenant du Louxor

69
l’esplanade des Invalides, vers 16 heures, le 6 novembre

70
sortie de travail, écluse du canal de l’Ourcq

71
une image du film « Papicha » (chronique pour l’Air Nu dans le chapitre Ville & Cinéma)

72
le bouton de nacre de Patrizio Guzman (chronique pour la maison[s]témoin)

73
un rigolo trouvé ailleurs

74
un autre moins rigolo trouvé ailleurs (pauvre garçon mais je ne l’apprécie plus depuis frantic – peut-être même avant – un voyou probablement)

75
STGEM E2 on dirait une poule trouvant un oeuf – troisième apparition quand même) avec tonton (je me souviens du 10 mai 1981 on croyait que les choses allaient arriver – eh bien, non sauf qu’on ne tuerait plus au nom de l’État)

76 GSV
le mausolée aux morts pour la patrie Espagne érigé par et pour l’ordure

77 GSV
un arbre seul sur le triangle de Gonesse

78
le nouvel EPR de Flamanville

79
image d’une 403 qui file -mais la bleu nuit ne disposait pas d’une galerie de toit)

80
l’état d’avancement des index des personnes citées dans les commentaires des poèmes-express de Lucien Suel

81
Joan Baez er Mercédes Sosa qui chantent « Gracias à la vida » (une chanson de vIoletta Para) (le magnifique sourire de Mercédes)

82
Yves Montand dans Z (Costa Gavras, 1969) probablement le film qui m’a fait aimer le cinéma – ou tout au moins, celui de ce genre – troisième apparition aussi pour lui

83
une inscription sur un immeuble de Santiago du Chili lors des manifestations de ces jours-ci (ou là : début novembre)

84
Philippe Noiret qui déjeune, dans le film l’Etoile du Nord (Pierre Granier-Deferre, 1981) (adaptation d’un roman de Simenon) (deuxième occurrence)

85
Simone Signoret dans le même film (de passage sur le tournage dans un studio du vingtième arrondissement) (deuxième occurrence)

86
une image de Willie Ronis, une femme harangue la foule de ses collègues femmes pour qu’elles se mettent (ou continuent plutôt la) en grève

87 GSV
une plage du Lido à Venise (pour les inondations, sans le savoir quand je l’ai posée) (deuxième occurrence)

88
Otis Redding chantant

89
la façade du Caméo – un cinéma, rue des Cordeliers, qui n’existe plus

90
Anna Magnani dans Mamma Roma

91
Constance Towers dans The Naked kiss (Sam Fuller, 1964 – en 11)

92
générique du film

93
Edith Piaf et Fred Mela (et les sept autres) chantent « une cloche sonne sonne etc. »

94 &95
un tract posé quelque part à Venise (quartier San Polo) « des crocodiles dans la lagune » après les inondations de ces derniers jours, le maire (ordure de la ligue du nord, le président de région (même immonde tonneau) l’archevêque (je ne sais pas), la fin du tract « qui peut croire en leurs larmes de crocodiles ? »

96
les Rita Mitsouko (Fred Chichin et Catherine Ringer) sur le bord du canal, dans les années quatre-vingt

97
Anne Richard (madame la Juge) et Jean-François Balmer (le commissaire commandant Rovere alcoolique)

98
Michel Robin (sociétaire de la Comédie Française) qui jouait un petit rôle dans le feuilleton plus haut

99
le métro la nuit (tiré de baisers volés : ce serait plutôt Nation Étoile par Denfert (images 99, tirées de l’abécédaire de Pierre Ménard, au S de silence)

100
Delphine Seyrig qui répond aux questions un peu con de je ne sais plus qui, à propos du film (je ne l’ai pas vu) qu’elle réalisait en 1976, sorti en 1981 (crâne d’oeuf plus tonton sont passés par là, certainement) « Sois belle et tais-toi »

100bis
Jane Fonda dans le même film

100ter
Monica Vitti dans l’Avventurz (Michelangelo Antonioni, 1960)

100quater
Anouk Aimée dans La dolce vita (Federico Fellini,1960)

101
la plage, à Agon-Coutainville, image prise de face à la Cale – le tracteur minuscule, les huîtres et les moules et le vin blanc et les vacances avec les enfants

102
Daniela Carasco, clown chilienne,battue, torturée violée tuée dont le cadavre a été pendu à une grille de Santiago, pour l’exemple

103
le cahier paternel 44-45

104
Aurore Clément alias Anna (alias le double de la réalisatrice, Chantal Akerman) dans le train et les Rendez-vous d’Anna (zeugme) (1978)

104bis
chemise rouge

104ter
6 exemplaires

105
la première photo (ou seulement l’une des probablement) exécutée avec le premier téléphone portable – la révolution numérique : novembre 2007