#L12 | grammaire sommaire

Arriver c’est revenir, se charger d’impatience.
Grammaire sommaire. Brève, sèche, sans pronom, quatre verbes et l’impatience, une virgule : reprendre son souffle à la hâte. Presque une symétrie. Une phrase retenue, la peur des débordements à l’œuvre, une phrase lapidaire, l’émotion — à peine — contenue dans l’impatience. 
Arriver c’est revenir, se charger d’impatience. Comment se serait ouvert le texte si je n’avais pas été à Erbalunga, au commencement ? Quel territoire aurait surgit ? Quel retour ? Quel transport ? Y aurait-il eu la même impatience ?
Arriver c’est revenir, c’est l’impossibilité de l’ailleurs.  Je ne pouvais en réalité pas échapper à l’île, on ne la quitte pas comme ça.
revenir, « Le préfixe re marque la répétition ou la reprise, il peut aussi indiquer le retour dans un lieu ou le retour à un état antérieur », il est question d’ancrage, d’attachement, peut-être de réparation.
revoir l’aube l’Elbe le feu retrouver le nom d’une rue le parfum des immortelles le goût de l’eau rapprocher les montagnes rouvrir les perspectives reprendre les chemins redire s’affranchir des légendes renommer rassembler recomposer lambeaux de souvenirs paroles images étonnements éclats revenir, rêver venir, temps mêlés, rejoindre les absents les morts les revenants, fantômes je vous attends
se charger d’impatience, le commencement le désir l’espoir, impatience un trait de l’enfance.
Arriver c’est revenir, se charger d’impatience, au seuil du texte, faire face au manque.

A propos de Caroline Diaz

Née un premier janvier à Alger, enfant voyageuse malgré moi. Formée à la couleur et au motif, plusieurs participations à la revue D’ici là. Je commence à écrire en 2018 en menant un travail à partir de photographies de mon père disparu, en attente de publication. Depuis j’explore la mémoire familiale. mon blog : https://lesheurescreuses.net/

6 commentaires à propos de “#L12 | grammaire sommaire”

Laisser un commentaire