autobiographies #01 | images intérieures

La peau du sel qui brule, journée se terminant et la peur des dessous profonds de l’eau. Masse noir ou verte qui ne peux s’affronter, plus qu’à plonger, à plonger

Nuit tout autour et parfois là-bas plus clair au loin des bateaux et les adultes tous là sur le bord de l’eau. Repas pris, enfants en serviette séchés qui retournent se mouiller, enfants que les mères continuent à appeler

Mains d’enfants déjà vieux, main fripée de trop de temps d’eau resté cherchent et grattent. Trésors de cailloux colorés le sol comme un tapis trempé – retient l’image, l’enfant blanc a peine né

Silence du dessous des poissons et de la transparente sensation de ne pas se porter. Galets et pieds qui heurtent parfois sans plastique chaussé – et les yeux grands ouverts qui seront rouges après

A propos de Line

De métier éducatrice auprès d'adolescents en difficulté. Depuis un an animatrice en atelier d'écriture ( DU animateur en atelier d'écriture Université AIx-Marseille 2019-2020) et porosité entre ces deux espaces là qui se mélangent quelque fois, parfois plus que je ne le crois.

2 commentaires à propos de “autobiographies #01 | images intérieures”

Laisser un commentaire