#40 jours #21 | Pour retrouver le chemin de l’écriture

Comme je n’arrive plus à écrire, j’ai décidé de semer des graines d’inspiration autour de moi.  Plus précisément : des graines de courge.  Quatre, pour être précis : le nombre de jours de blocage artistique.  Je compte simplement me balader, pas longtemps, pour éviter là encore d’intellectualiser ma démarche, et je déposerai délicatement une graine à côté d’un endroit symbolique, accueillant, étonnant, Continuer la lecture#40 jours #21 | Pour retrouver le chemin de l’écriture

#40jours #23 | Evil Dead sans acide mais on y laisse peut-être des plumes

– Atchiiiiiiiiiiiiii ! Après plusieurs tentatives avortées et ô combien frustrantes – réprimer un éternuement est aussi peu gratifiant qu’une éjaculation bloquée net par une vision d’horreur (au choix : apercevoir sa mère en petite culotte ouvrant la porte au moment paroxystique) –, l’éternuement en question éclate, bondit, retentit, explose, tonne, tempête, hurle et transperce le mur d’un jet sonore libérateur.  Les Continuer la lecture#40jours #23 | Evil Dead sans acide mais on y laisse peut-être des plumes

#40 jours #05 | Ils ont des yeux

Quelque chose lui avait échappé.  Il en était sûr. Après l’avoir tournée et retournée plusieurs fois dans sa tête, la scène lui paraissait cristalline.  Sauf un détail.  Il n’aurait su dire où ni quand.  Ça le démangeait. Il se revoyait donc pénétrer dans l’appartement de cette femme, dans l’espoir de lui porter secours.  Trop tard : elle avait succombé à ses Continuer la lecture#40 jours #05 | Ils ont des yeux

#40 jours #20 | amour bedonne

Ding dang donne clocher église donne réveil aux citadins donne et c’est espoir nouvelle journée pied droit levé donne ronrons ouin ouin miaou beauté donne vibrations joie donne chat croquettes donne frottis frottas jambe donne et bol de Kellogs donne alors ma sœur s’adonne art difficile de grand matin fredonne crottes aux yeux soupir bâillement maldonne sourires maman argent madone Continuer la lecture#40 jours #20 | amour bedonne

#40jours #19 | Grany Lucila

Comme il en avait marre de culpabiliser, Sébastien avait fini par aller la voir. « Trois mois et demi », se dit-il dès qu’il aperçut sa grand-mère tournée vers la fenêtre, silhouette filiforme dessinée en contre-jour. Elle n’avait pas réagi à son petit code musical, ces coups à la porte dont ils avaient convenu depuis l’enfance de Sébastien, quand elle était encore Continuer la lecture#40jours #19 | Grany Lucila

#40jours #18 | Rentrer chez soi, vraiment ?

Un rythme fiévreux, endiablé.  Deux mecs aux percussions, batterie, caisse claire, bongo.  Mais surtout, le dieu Shabaka au saxophone, de tous les instants, sortant des sons inouïs de son instrument, étranges, inhumains.  Comme si le sax réunissait à lui seul une pléthore d’harmonies sonores possibles.  Et pour accompagner le tout, comme un tapis de velours, un imposant tuba, vrombissant, servant Continuer la lecture#40jours #18 | Rentrer chez soi, vraiment ?

#40 jours #17 | Six femmes

17h15.  Réglée comme du papier à musique, elle sort de chez elle, des sacs remplis de victuailles à la main.  Croquettes pour Ptiroux, pâté diluée pour Grand’mère, semoule de riz pour Gollum.  C’est qu’elle les connaît, ses brigands.  Marchant en claudiquant les quelques mètres qui la séparent du carrefour, le point de rendez-vous des initiés, elle est concentrée.  Ses chéris Continuer la lecture#40 jours #17 | Six femmes

#40 jours #15 | allez ouste

c’est quoi ce binz comme dirait l’autre quoi enfin voyons comprends pas incompréhensiblement incompréhensible au point où je sais pas comment réagir rugir gésir vizir courir cuire cuir le cul here fuir ouïr ça oui puis huer hurler quoi j’y suis pour rien rien qui soit trop faible pour exprimer mésentente mécontentement mensonge mauvais présage pas sage méchant mais mais Continuer la lecture#40 jours #15 | allez ouste

#40 jours #14 | OK check

Il est assis à la banquette d’un train seconde classe, tenant dans sa main gauche son ticket de transport, que le contrôleur ne va pas tarder à poinçonner, ticket go pass moins de 26 ans pour 10 voyages, ce qui, vu la fréquence réduite à laquelle il prend le train, lui revient moins cher que de payer systématiquement le prix Continuer la lecture#40 jours #14 | OK check

#40 jours #13 | dripping

Amas de taches grises, blanches et noires, en aplat de couleurs.  Ensemble mosaïque, comme de la peinture à l’huile, asséchée, durcie.  Gratter la surface avec son ongle mais les couleurs ocre aux alentours peuvent rebuter. Pigments grisâtres avec nuances ici plus noires, là plus blanches.  Impression d’art abstrait, et pourtant le pointillisme n’est pas loin. Quelques centimètres derrière, d’autres traces Continuer la lecture#40 jours #13 | dripping