#40 jours #32 | Le Pacifique n’est pas loin

On discute, on se souvient de la guerre, l’occupation, ils ont participé à des trafics, aujourd’hui on se retrouve, lui il était là il ne savait rien, maintenant il veut reconstituer le puzzle, on recherche des origines, des disparus, larges avenues qui descendent vers la Seine, une femme aperçue, un accident, un grand carrefour où la voiture stationne, partir à Continuer la lecture#40 jours #32 | Le Pacifique n’est pas loin

#40 jours #32 | Jumelages

Sauveterre n’est jumelée à aucune ville, et elle ne le sera pas parce c’est impossible. C’est qu’il ne s’agit pas vraiment d’une ville locale. Il y a en elle quelque chose qui fait que même les natifs sont toujours dépaysés. C’est comme s’il gardaient toujours au fond d’eux ce sentiment d’être chez soi en terre étrangère. Oui, ici, il y Continuer la lecture#40 jours #32 | Jumelages

#40jours #32 | leurs villes, miennes

La rue est, pilonnée sans pitié par le soleil. Le bitume fond et forme des coulures poisseuses, noires et brillantes sur la chaussée. C’est midi, il n’a personne, ni pigeon, ni voiture, ni passant. La ville ploie et se tait absolument. Et le silence est lourd d’une menace diffuse. (Le Lyon de René Belleto, mon souvenir de Changning, Shanghai) L’avenue Continuer la lecture#40jours #32 | leurs villes, miennes

#40jours #32 | adieu ?

Une maison étroite en étages, une tour presque, si près du fleuve que la ville n’a pu glisser qu’une ruelle entre les deux. Des fenêtres on voit tout de suite l’eau sale. Ce sont des pièces où être seul. Le temps s’arrête à force qu’il lise. De dessus, en oiseau, le quai, il s’interrompt en ligne, puis la mer, autre Continuer la lecture#40jours #32 | adieu ?

#40jours #32 | début d’inventaire 

Début d’un inventaire… dont Basile aurait aimé trouver trente-deux villes ou lieux, mais… Basile aurait aimé plonger dans le passé pour se souvenir « Il était entre cinq et six quand une charrette entra dans les halles du Mans »mettre ses pas dans ceux du comédien La Rancunealler d’est en ouest, du sud au nord dans la ville qui le vit naître.Découvrir, Continuer la lecture#40jours #32 | début d’inventaire 

#40jours #32 | Où l’on parle de limaille de fer, de ruelles planes mais escarpées et d’une lumière aveuglante

L’éclat blessant du sable, le reflet des fenêtres, et aussi tu t’étourdissais de chaleur Les murs sont blancs. La lumière fait la couleur noire. La lumière fait les tracés droits en dépit de la brume. Les individus se détachent à peine. Les ombres se valent, ombre du bus, ombre d’un corps, ombre d’un arbre. C’est la ville de Camus. Il Continuer la lecture#40jours #32 | Où l’on parle de limaille de fer, de ruelles planes mais escarpées et d’une lumière aveuglante

#40jours #32 | Attachez votre ceinture !

Quelque chose plane dans l’air, comme une menace.  Vous le sentez aussi ?  Dégagez le passage, voyons.  Vous êtes en plein milieu du sentier, et une calèche ne va pas tarder à débouler en trombe.  Mais poussez-vous, que diable, ou vous serez fauché en plein vol !  La voilà, que vous avais-je dit ?  C’en était moins une !  Un fiacre tiré par des Continuer la lecture#40jours #32 | Attachez votre ceinture !

#40jours #32 | fragments de villes-en-livres

cases et tôles cuits de soleil dans les débrouillades diurnes et nocturnes de l’En-Ville | cités grises d’asphalte et de béton traversées du bruit adolescent de vélomoteurs où la vie se joue à qui perd gagne | dédale labyrinthique des rues où des portes ouvrent sur des univers étranges | ville défiée objet de dévoration et d’appétits voraces où se Continuer la lecture#40jours #32 | fragments de villes-en-livres

#40jours #32 | les capitales sont des lettres

Je suis devenue la terreur idolâtrée d’un Palace new-yorkais, élevée par le personnel, dans une solitude de damnée et tous les lieux huppés de toutes les villes avaient désormais deux accès : le lobby et l’escalier de service. J’étais aussi un petit garçon dans la mouise d’une bicoque où quatre grands-parents partageaient le même lit dans un quartier industriel, un taudis Continuer la lecture#40jours #32 | les capitales sont des lettres

#40jours #32 | bribes de bibliothèque

Ballade dans Londres | c’est le soir | il croise un inconnu qui ressemble à son amour | il baisse les yeux | il est question régulièrement de cosaques Zaporogues | lui sait des lais pour les reines | une femme dont il est séparé | comme une chanson avec refrain « …la complainte de mes années » | il marche, il Continuer la lecture#40jours #32 | bribes de bibliothèque