autobiographie #05 | réécriture

Copie de deux paragraphes du texte Le tilleul cycle Autobiographie  #3 arbres Arbres et arbustes, arbrisseaux, feuillus, résineux ou conifères. Comment décrire tous les végétaux présents dans les forêts, dans les campagnes, dans les jardins. L’heure est à l’écologie, on réfléchit davantage à l’environnement. La prise de conscience des menaces comme celle de l’urgence climatique semble devenir plus saillante. L’attention Continuer la lectureautobiographie #05 | réécriture

autobiographies #03 | point arbre virgule

au sol les plaques de ciment sont grises argentées, beaucoup plus larges qu’en Europe ; signes d’un territoire plus vaste ; dont le natif a fait norme ; mais pour l’étrangère ; un souffle court ; coupé ; un rapport d’échelle bouleversé ; une attraction du dehors ; hors de soi ; puis un repli ; le regard flanche ; la Continuer la lectureautobiographies #03 | point arbre virgule

autobiographies #03 | l’arbre banc vieux

Je l’ai connu alors qu’il avait déjà été desséché par la vie, par les voitures qui passaient toujours sans le voir, par les passants, qui, depuis le pont creusé dans la falaise qui le surplombait, jetaient leurs papiers de bonbons à mâcher, par le temps qui passe toujours et couvre la réalité de quelque chose de gris, la poussière qu’il Continuer la lectureautobiographies #03 | l’arbre banc vieux

autobiographies #03 | des arbres comme écriture : l’éplucheuse de platanes ou le sentier de désir

« Je n’ai pas de mots », disent les arbres. Je n’ose pas les contredire. (Luc Baba) Les arbres échangent des oiseaux comme des paroles. (Saint-Pol-Roux) 22.11.2021, Sainte Cécile, tout bois fait racine, il jette quelques mots sur une feuille de papier-terreau. Attendre et voir comment ça pousse. Semaine de l’arbre, distribution gratuite d’aulnes, à planter aux bords des cours d’eaux pour stabiliser Continuer la lectureautobiographies #03 | des arbres comme écriture : l’éplucheuse de platanes ou le sentier de désir

autobiographies #03 | l’arbre noyer

Coin de route et de haie, en bout de course, il y a l’arbre, l’arbre grand, l’arbre immense, l’arbre seul, l’arbre noyer, l’écorce de l’arbre noyer, la rugueuse écorce de l’arbre noyer contre qui comptent les têtes, un, deux, trois, quarante-huit, quarante-neuf, cinquante, tous ceux qui sont pas cachés sont pris, l’arbre cache-cache, les mains sur l’écorce du noyer, barré Continuer la lectureautobiographies #03 | l’arbre noyer

autobiographies #03 | autoportrait d’un homme-arbre

Ma mère ne m’a pas mis au monde. Je suis sorti de son ventre, évidemment, elle m’a allaité, materné, aimé, mais elle ne m’a pas mis au monde. Elle m’a donné tout ce qu’un petit être humain peut attendre, les clefs et autres outils pour construire ma vie, pour grandir, pour que je trouve ma place dans cet univers, mais Continuer la lectureautobiographies #03 | autoportrait d’un homme-arbre

autobiographies #03 | l’arbre aux fruits-fleurs

Racines rhizomes puissantes creusent galeries sous terre bousculent sur leur passage murs, murs construits à la hâte par des hommes avides de sécurité, de séparation, ou de barrières entre eux et les autres, mais l’arbre renverse l’ordre, les plans et déloge la brique, fend le plâtre, craque le béton même armé.Depuis des lustres, ce qui nous lie s’échappe en notes Continuer la lectureautobiographies #03 | l’arbre aux fruits-fleurs

autobiographies #03 | les feuilles des arbres

Je vous écris d’un pays lointain. Il faut que je vous parle des arbres. En automne, ils nous causent de grands problèmes. Leurs feuilles tombent, des tapis de feuilles recouvrent le pied des arbres. Le vent les emporte parfois, mais beaucoup restent collées au sol alourdies par la pluie. Chaque arbre produit une quantité inimaginable de feuilles. On ne s’en Continuer la lectureautobiographies #03 | les feuilles des arbres

autobiographie #03⎜Est-ce que… ?

Est-ce que ce sont des fruits ou juste leur écorce qui pendent en grappes aux branches défeuillées ? Est-ce qu’ils sont morts ou secs ? Et qu’est-ce que fait une graine au contact d’un trottoir ? Noir, brun et gris foncé, grappes accrochées aux branches anguleuses que l’hiver a rendu visibles, grappes constituées chacune d’une vingtaine au moins de petits Continuer la lectureautobiographie #03⎜Est-ce que… ?

autobiographies #03 | l’épicéa

Pour atteindre le territoire de l’épicéa, il faut traverser la prairie, braver la peur de marcher sur une vipère assoupie, les jambes se griffent aux herbes hautes, le froissement de la course éteint le son strident des sauterelles, une dernière enjambée et c’est la lisière, un ourlet de lande, une végétation éparse, désordonnée. Il convient de s’arrêter là, dans l’ombre Continuer la lectureautobiographies #03 | l’épicéa