Assis sur le rebord de la fontaine Rue du Sauvage

Une fine pluie m’a saisie alors que j’étais assis sur le rebord de la fontaine Rue du Sauvage. La jeune fille à la jupe mauve sourit en regardant le ciel, ces cheveux bruns foncés se détachèrent d’un coup sous l’effet Continuer la lecture Assis sur le rebord de la fontaine Rue du Sauvage

Etres au top

Bonnets étoilés, chamoisés, floconnés, oursonnés, acrylique revers polaire ; lunettes passées par-dessus, énormes, masques opaques, casques sombres et filtrants ; lèvres roses, grasses, brillantes qui forgent un sourire stupide ; combinaisons unies par l’élégance, noires de préférence, toute autre couleur admise si bien Continuer la lecture Etres au top

Heldenplatz

La place des héros. Les gens arrivent petit à petit, s’amassent autour de l’estrade édifiée au milieu de cet espace du centre-ville. A l’orée, le grand palais baroque qui borne en courbe cette place monumentale. Escaliers, colonnes, coupoles. Témoins du Continuer la lecture Heldenplatz

propos sur les chiens, les enfants et les êtres suspendus dans les gares

c’est encore un propos de konstantin peterzhak. c’est encore un extrait des CONSIDÉRATIONS SUR LE NEZ DES CHIENS ET LE NEZ DES RATS. volume 24 des propos tenus quotidiennement par konstantin peterzhak. c’est encore un propos rapporté par georgy flyorov. cette fois-ci c’est un propos tenu sur un escalier roulant tandis que flyorov se confond en excuse. ça se passe à dubna. à la gare de dubna. aux heures de pointe. il y a à dubna. à la gare. aux heures de pointe. sur l’escalier roulant. georgy flyorov regrettant d’avoir fait attendre peterzhak. la circulation à cette heure étant difficile. etc. dirait flyorov. pas de souci flyorov pas de souci dit peterzhak. Continuer la lecture propos sur les chiens, les enfants et les êtres suspendus dans les gares