Sans raison aucune

il était tard       la route était longue quelques deux heures       plus même l’hiver        le matin sur les ponts        il fallait faire attention au verglas       et le soir au retour        lutter contre l’endormissement        elle garait sa voiture       derrière les appartements       toujours Continuer la lecture Sans raison aucune