#comme | Je te papouille comme…

Je te papouille comme une cabane dans les arbres, totalement fantasmée parce que je n’ai même jamais grimpé dans un arbuste, alors bon…Je te papouille, pas comme une chatouille, non plutôt comme une cuillère en bois quand ça s’éclate dans la pâte à gaufre.Je te papouille, comme un lave-vaisselle en pleine action, gicler sur les assiettes.Je te papouille, comme un Continuer la lecture#comme | Je te papouille comme…

Lire avec vous / sentimenthèque d’un été Tiers-Livre.

Je t’aime comme de l’eau Je t’aime comme de Kafka à Kafka Je t’aime comme l’écriture comme un couteau Ôter les masques Y penser toujours — « Je t’aime comme mouillette d’œuf coque et d’enfance, ou l’omelette de petite adulte dans son studio. » page 33 Merci Milène Tournier pour Je t’aime commeet Sébastien Bailly pour la proposition d’écriture et le tirage au Continuer la lectureLire avec vous / sentimenthèque d’un été Tiers-Livre.

# j’aime-je vis

j’aime-je vis comme mastiquer les idées vertes et incolores de Chomsky quand elles dorment furieusement dans un mille-feuille de langues décomplexées. j’aime-je vis comme escalader les idées vertes et incolores de Chomsky quand elles dorment furieusement sur des mathématiques de chair et d’os. j’aime-je vis comme chatouiller les idées vertes et incolores de Chomsky quand elles dorment furieusement sur le Continuer la lecture# j’aime-je vis

#comme | J’t’aime comme un rouleau de foin.

Comme des cheveux champêtres mis en chignons de scène. Comme des monades gardiennes du paysage estival. J’t’aime comme la cosmographie simple et complexe des rouleaux de foin. J’t’aime comme des rouleaux de foin s’écrivant en caractères lunaires. J’t’aime comme une confrérie sélénite de constellation terrestre. J’t’aime comme la mellifluence cachée sous le plastique rose ou amande des rouleaux de foin. Continuer la lecture#comme | J’t’aime comme un rouleau de foin.

#comme | Quand je t’évente…

Je t’évente comme la mouche bourdonne sur ma tartine de miel  Je t’évente en petit négrillon de porcelaine avec une palme en vraies plumes Je t’évente comme le mistral où s’envolent les parasols  Je t’évente comme la fenêtre ouverte dans la chambre close   Je t’évente en rythme binaire comme la queue du cheval  Je t’évente en sourdine comme le bruit Continuer la lecture#comme | Quand je t’évente…

# j’aime-vis comme…

j’aime-je vis comme souffler dans les blancs sur les plages de Sorolla, j’aime-je vis comme garder sous un coude de dentelles une ribambelle de partitions à retricoter sous les pinceaux de Gainsborough, j’aime-je vis comme patiner dans un tableau de Brueghel le tout jeune, j’aime-je vis comme recevoir une lettre à lire dans un rai de soleil entre deux blocks Continuer la lecture# j’aime-vis comme…

#comme | Je t’attends comme

Je t’attends comme le réverbère éteint — ampoule cassée il y a longtemps par l’enfant maladroit— Je t’attends comme tu arrives en voiture et je te dispute Je t’attends comme je te veille dans le noir comme dans la lumière du jour Je t’attends comme l’arrêt de bus, je lève la main je veux monter te laisser l’arrêt vide Je Continuer la lecture#comme | Je t’attends comme