A propos de Jérôme Cé

Surtout lecteur. Cherche sa voix en écriture avec les cycles du Tiers-Livre depuis pas mal de temps. Un peu trop peut-être mais le bougre s'acharne. https://www.facebook.com/Jeromece6 https://boutstierslivre.wordpress.com/

dialogue #4 | Vous parler

Vous finirez bien par partir, il le faudra. Tôt ou tard, le jour se lèvera et vous partirez. Regardez cette pâleur qui monte déjà dans l’ombre. D’ici là, je vous conseille de rester à bonne distance. J’entends votre souffle. Si jamais je sens le moindre déplacement d’air, la moindre oscillation dans ma direction, sachez que je n’hésiterai pas : une fulgurance Continuer la lecturedialogue #4 | Vous parler

dialogue # 3 | C’est déjà la nuit.

Quand il me dit ça, nous sommes dans un bar. Nous sommes à la terrasse d’un bar, attablés serrés devant nos bocks. Il a insisté. Non pas qu’il fasse beau, non. C’est déjà la nuit. Cette longue nuit de l’hiver qui se lève à l’embauche pour tomber à peine le boulot terminé (ça ira ?). Nous nous installons là, justement pour Continuer la lecturedialogue # 3 | C’est déjà la nuit.

dialogue #2 | Rave. (Tango parano, variation)

C’est encore un peu ce rêve. Une variation de ce rêve. Le lieu ici est un hangar, peut-être même une usine désaffectée. Les murs sont lointains, perdus dans le noir. De longs et fins poteaux d’acier remplacent les piliers. Toujours du béton lissé au sol et cette musique. Cette lourde musique techno, synchronisée avec des flashs qui zèbrent en rythme Continuer la lecturedialogue #2 | Rave. (Tango parano, variation)

dialogue #1 | Tango parano

Dans un rêve, un parking souterrain. Un parking baigné d’une lumière orangée, sans doute des néons et la peinture des murs (jamais trop certain dans mes rêves). Au sol, sur le béton lissé, entre les piliers, des bandes blanches matérialisent les emplacements. Aucune autre signalétique. Aucune auto visible. Aucune de ces petites veilleuses à capteurs qui, par leur couleur rouge Continuer la lecturedialogue #1 | Tango parano

vers un écrire-film #8 | The End

Si filmeur, réaliser un documentaire avec Elle. Garder une trace, fabriquer un souvenir, lutter contre l’usure de la mémoire. L’immortaliser ? Déjà beaucoup de photos d’Elle accumulées. Elle, déjà filmée à certains moments de l’enfance ou de la vie de famille. Mais besoin du temps vivant, de ses moments de rien à Elle, Elle dans sa vie, dans des blocs de Continuer la lecturevers un écrire-film #8 | The End

vers un écrire-film #7 | Berceuse

Ronronnement du moteur en fond. Pulsations qui débordent du casque de la voisine de devant. Claquement régulier des amortisseurs sur les joints de dilatation, entre chaque plaque de goudron. Voix du malpoli qui déblatère sa vie au téléphone depuis l’arrière. Dissonances soudaines : froissement d’un emballage plastique, chute d’un objet depuis une tablette, juron qui va avec, roulement d’une cannette dans Continuer la lecturevers un écrire-film #7 | Berceuse

vers un écrire-film #6 | Dépli de la baleine

Masse sombre et vive en contre-plongée. Masse sombre et vive à la remontée. Éruption. Éruption du plat de la surface. Remous. Envol de la masse sombre. Queue comme ressort. Bouillon d’écume. Dispersion de millions, dispersion de milliards d’embruns. Irisation du bleu du ciel. Arrachement de soi à l’Océan. Masse de peau ombreuse devant le soleil. Arc-en-ciel. Dispersion de milliards, dispersion Continuer la lecturevers un écrire-film #6 | Dépli de la baleine

transversales #5 | Un espace-temps de l’écrire-lire.

« à l’heure où le soir approfondit nos espaces intérieurs » Jean Giono Repli sur le dedans de soi. Ni distractions, ni sollicitations. Fermer téléphone, portes et volets. Éjecter le dehors. Pas vraiment un bureau, une niche dans la bibliothèque. Au milieu du sombre, une petite source de lumière et l’ordinateur, clavier filaire, écran 19 pouces. Sur l’ordi et dans un nuage, Continuer la lecturetransversales #5 | Un espace-temps de l’écrire-lire.

hors-série #impératif | proférations, fragmentation

Profération une, voix de la mère dans la tête du gosse : Va ranger ta chambre. Ramasse tes slips sales sous le lit. Après, viens manger ta soupe. Sois à l’heure sinon, tant pis, tu mangeras froid. Et oublie pas tes devoirs. T’as encore pris des lignes ? Un exercice en plus ? Prends bien garde à toi ! Compte pas t’en tirer comme Continuer la lecturehors-série #impératif | proférations, fragmentation

vers un écrire film #5 | partir, finir

Je veux imaginer cet instant, cet instant quand elle prend sa décision de partir. Je n’ai jamais cru au coup de tête ; à la petite goutte d’eau qui fait déborder l’envie de fuir. Pourquoi ce jour et pas la veille ? Rien de particulier à ce moment-là depuis l’extérieur de sa vie à elle. Rien d’autre que de son habituel. Et Continuer la lecturevers un écrire film #5 | partir, finir