#enfances #lire&dire | L’Heure de goûter (ou comment faire l’enfant) – 9

notes en #09 Texte notes en #08 Texte 8.1 Texte 8.2 Texte 8.3 notes en #07 Texte 7.1 Texte 7.2 notes en #06 Texte 6.1 Texte 6.2 Texte 6.3 notes en #05 Texte 5.1 Texte 5.2 Texte 5.3 6 | Murobiotes : le rouge, le noir | photopersos © Will | 20231121_112210, 20231121_112336 notes en #04 Texte 4.1 Texte 4.2 Texte Continuer la lecture#enfances #lire&dire | L’Heure de goûter (ou comment faire l’enfant) – 9

#enfances #02 | Vos objets, nos enfances

Hommage à vous qui écrivez, vos enfances et vos objets. Moi qui n’écris toujours pas ce cycle mais qui vous lis, j’ai regroupé ici, tout ce que j’ai pu trouver dans vos textes. Un cut-up beaucoup plus mélangé que ce que j’avais fait pour la proposition 1. Chacun de vous y est, mais vous ne vous retrouverez peut-être pas, tant Continuer la lecture#enfances #02 | Vos objets, nos enfances

#enfances #02 | ça sent bon, c’est doux, ça brille

La boîte Elle sait qu’il faut demander la permission. D’ailleurs, elle ne pourrait pas l’atteindre toute seule. La boîte qu’elle convoite, est enfermée dans une armoire, au-dessus des draps blancs pliés impeccablement, tout en haut, au dernier étage. Une boîte ronde, rouge, pas très grande, un carton à chapeau qui n’en contient plus depuis longtemps. Une boîte ronde, rouge, avec Continuer la lecture#enfances #02 | ça sent bon, c’est doux, ça brille

#enfances #02 | Ne pas y toucher

Je pousse une lourde porte en bois, elle s’ouvre sur un long corridor à l’horizon duquel une autre porte est à jamais fermée. Tout de suite à gauche de l’entrée un miroir est accroché au mur au-dessus d’une fontaine alimentée par l’eau pompée au puits à l’extérieur. Mon grand-père se rasait là ! Et puis il y a cette porte de Continuer la lecture#enfances #02 | Ne pas y toucher

#enfances #02 | La porte secrète

14/11/2023 La cuisine de Mémé Alice. Verte. Comment dit-on déjà…Pastel. C’est ça, vert pastel. Brillant. Ce n’est pas que je ne m’en sois jamais aperçue, je sais depuis toujours, depuis que je l’ai vu tous les matins de cette année passée chez elle, dans sa cuisine, et même avant. Mais j’ai beau tapé « cuisine années cinquante » dans Gogol Images, non Continuer la lecture#enfances #02 | La porte secrète

#enfances #02 I La boite à couture

Je ne sais pas jeter. Elle non plus. C’était un plaisir d’aller chez elle, d’autant plus grand qu’elle nous laissait fouiller dans ses affaires. Elle s’appelait Marie. Marie Noël. Un nom savoureux. C’était ma grand-mère. Elle aussi était savoureuse, d’une douceur de pain d’épices. La voix veloutée et claire. Comme les yeux. Elle ne savait pas jeter. Ni moi non Continuer la lecture#enfances #02 I La boite à couture

#enfances #02 | Sans chaussures dedans

Rarement chauffée, la toute dernière chambre, au fin fond du couloir. Tante Didi, sœur aînée de ma grand-mère maternelle et de sa sœur jumelle, a traversé deux guerres comme maitresse dans l’école des garçons, un peu dans la Creuse pendant l’exode puis en pleine Beauce où nous la retrouvons chaque été en août, mon frère et moi. Elle a l’habitude Continuer la lecture#enfances #02 | Sans chaussures dedans

#enfances #02 | L’armoire à Pharmacie de Grand Mère

Hors de la portée des enfants mais pas avec un tabouret de la cuisine. Les portes sont en fer recouvertes de peinture blanche avec une espagnolette qui donne l’impression d’ouvrir des volets. Les bonbons des pharmacies, les pastilles blanches que Grand-mère nous donne même si nous n’avons pas mal au ventre car elles sont inoffensives, les boites de Citrosodine où Continuer la lecture#enfances #02 | L’armoire à Pharmacie de Grand Mère

#enfances #02 | Japanese Whispers

Je n’attends pas que l’auto ait passé la grille. Je ne m’assure pas à travers mon rideau que l’auto est engagée sur la route. Dès le démarrage sous ma fenêtre de l’auto de ma mère conduisant ma sœur pour la reprise de l’école à 13h30 je quitte ma chambre, j’entre dans la chambre de ma sœur, me dirige au fond de la chambre où j’empoigne droit en face de la porte Continuer la lecture#enfances #02 | Japanese Whispers

#enfances #02 | le lit

Le lit, c’est s’allonger dessus, se vautrer, en grenouille, à plat ventre, pivoter, se retourner, se relever et s’effondrer dessus au risque de ruiner la literie. Le lit couine, c’est qu’il est vivant. Dessus, douillet, mais dessous, recèle des secrets, des livres en pagailles, des BD, des dessins, des images découpées dans des magazines, les magazines eux-mêmes, de la nourriture Continuer la lecture#enfances #02 | le lit