A propos de Vincent Tholomé

Auteur performeur, biodégradable, biodégradé, s'enduisant l'été abondamment de crème solaire, multicouche l'hiver, rasant les murs l'automne parce qu'il craint le vent et les tempêtes, heureux comme une plante au printemps. Ses derniers livres ? MON ÉPOPÉE (Lanskine éditions) et QUARANTE JOURS DANS LA VIE DE ROCCO MCCALL (Maelström Réévolutions). Travaille actuellement à TERRES RARES, le livret d'un opéra qui, croisons les doigts, verra le jour en avril 2022. Un site ? http://uranium.be/monepopee/ consacré au livre éponyme et réalisé avec Gauthier Keyaerts, comparse dans le duo sono-verbal VTGK. Voilà. C'est tout pour aujourd'hui.

#L7 NOTES À PROPOS D’UN LIVRE POTENTIEL

NOTE SUR LE C_U_B_E   N_O_I_R   ET SUR LE_PARADIS_PERDU DE JOHN MILTON Depuis le temps que j’essaie de suivre les ateliers d’hiver et d’été de François, ceci sera la première fois que je répondrai à une des propositions sans avoir regardé la vidéo. Continuer la lecture #L7 NOTES À PROPOS D’UN LIVRE POTENTIEL

comme toi me regardant comme un chien de faïence

toi (toi toi) me regardant (alors) comme un chien de faïence (dans tes yeux tous les poignards du monde balancés avec rage) (comme si tout ce que je viendrais de dire n’était qu’une offense à toi (toi toi) à ta Continuer la lecture comme toi me regardant comme un chien de faïence

#L4 – COMMENT (PERSO) J’AI APPRIS (UN PEU) À ÉCRIRE (UN PEU) EN LISANT (BEAUCOUP) : ÉPISODE 1 : LA MATRICE

D’Artaud : quoi (kwa kwa) ? possible (donc) de naître sans papa sans mama ? en te dotant d’un maître (paradoxe) bien plus fort (énergétiquement parlant) que n’importe quel papamama & te bloquant (t’empêchant d’être) des années durant tant sa Continuer la lecture #L4 – COMMENT (PERSO) J’AI APPRIS (UN PEU) À ÉCRIRE (UN PEU) EN LISANT (BEAUCOUP) : ÉPISODE 1 : LA MATRICE

DES FOIS LA VOLONTÉ N’EST RIEN

Donc : C’est l’histoire de quelqu’un qui arrive (de nuit) quelque part (dans le noir). S’étendant à plat ventre par terre (V_L_A_N_!) entre deux banquettes d’un train à l’arrêt plongé dans le noir. Quelque chose (mais quoi ?) l’éveillant en Continuer la lecture DES FOIS LA VOLONTÉ N’EST RIEN

considérations sur les solubles et les insolubles

refusant, quant à lui, de n’être qu’une ébauche, qu’un succédané d’humain, incolore, insipide & inodore (dit-il), secouant ses mains, à toute blinde, au-dessus de la table, laissant tomber, provisoirement, l’épluchage des carottes, ne supportant pas, n’ayant (de tout temps, i.e. Continuer la lecture considérations sur les solubles et les insolubles

propos sur les pommes et les petits couteaux à manche rouge

c’est toujours à dubna . c’est encore à la gare . ça pourrait faire suite à certains propos de peterzhak déjà dits dévoilés . ça pourrait avoir lieu sur l’escalier roulant menant de l’étage au hall d’entrée menant au dehors . c’est encore un propos de konstantin peterzhak . c’est encore un propos rapporté par georgy flyorov . noté scrupuleusement le soir par georgy flyorov . c’est d’abord un propos sur la gare . sur le temps passé à attendre à la gare . puis cela dévie . cela devient autre chose . mais quoi ? Continuer la lecture propos sur les pommes et les petits couteaux à manche rouge