vers un écrire-film #06 | lentement.

Lentement, ma pensée se construit, Image après image, mot après mot, Paufine ses contours, Creuse ce qu’elle a dire, Construit, doucement, bâtit… Lentement ma pensée, Celle qui est pour toi. Chemine dans les limbes de mon cerveau, Crée les images, Celles que je veux donner, Celles que je veux te faire entendre, Lentement, ma pensée circule dans mon esprit. Espérant Continuer la lecturevers un écrire-film #06 | lentement.

vers un écrire-film #06 | ralentir le feu

tes onze ans, tes jambes comme des brindilles, tes genoux bleus, ta colère, la lenteur, l’ennui. l’air chaud au dehors. tes soupirs sous le soleil brûlant. la lumière crue, l’air rêche sur tes épaules. tu es seule sous le jour pâle cisaillé de chaleur. tu marches, dans la poche une boîte d’allumettes, le carton doux sur ta paume collante. la Continuer la lecturevers un écrire-film #06 | ralentir le feu

vers un écrire-film #06 | en accéléré

Semer la mettait toujours dans des états étranges. Elle disait s’imaginer l’humectation de la graine, le gonflement des mucilages, la mise en route des processus, le percement des enveloppes et le surgissement de la radicelle, son allongement, ses divisions, sa progression dans le terreau. Puis venait l’élévation de la tige à travers les cotylédons. Le mystère s’interrompait alors avec l’apparition Continuer la lecturevers un écrire-film #06 | en accéléré

vers un écrire-film #06 | du ralenti en littérature

Je peux faire courir deux fois plus vite mes doigts sur le clavier, rien ne me donnera prise sur la vitesse à laquelle ces lignes seront lues : à la différence de la projection d’un film, je ne peux contrôler le nombre de mots par seconde qui passera devant l’œil du lecteur. Je peux au contraire ralentir mon rythme d’écriture Continuer la lecturevers un écrire-film #06 | du ralenti en littérature

Vers un écrire/film #6 : Hercule furieux au ralenti

L’homme s’arrête d’un coup, le mouvement reste en suspens. Pour franchir le seuil de la folie, il n’y a qu’un seul pas, un pas qu’il peut retenir, un mouvement qu’il peut contenir. Un instant, il hésite, lutte contre les ténèbres qui l’envahissent. Il veut dissiper les brumes qui obscurcissent son esprit. La jambe droite à peine levée retombe. Flash. Les Continuer la lectureVers un écrire/film #6 : Hercule furieux au ralenti

vers un écrire/film #6 – les pigeons

Mes pas las | main canne et main dos | pas las | maintenant, là, un pied devant l’autre | là, sur le trottoir | pour une fois sur ce qu’on appelle trottoir| pas de place pour deux pieds, yeux levés | le soir tombe ou va tomber | je le sais | le sais plus que ne le vois Continuer la lecturevers un écrire/film #6 – les pigeons

vers un écrire-film #06 | Photo montage

… Top ! dans la cour de la structure, par la fenêtre, barrée par des grilles de défense, rouges, large, une baie presque, très large, barrée, zébrée par les grilles de défense, la cour striée… le ciel gris, tout en nuances, plus lumineux ici, là, et là, le ciel voilé, en nuances de gris, le voile nuageux, lumineux ici, moins là, Continuer la lecturevers un écrire-film #06 | Photo montage

proposition #06 | voix ultimes

Je pense aller bien aujourd’hui, j’ai travaillé sur une partition et écouté de la musique. Que se passe-t-il ? Je ressens un état singulier. Mon visage se crispe, devient gris. Clignotements multiples de mes yeux | mouvements presque imperceptibles sur mes joues | tremblement de mes lèvres. Je viens de tomber |ma chute est amortie par le canapé sur lequel je Continuer la lectureproposition #06 | voix ultimes

vers un écrire/film #06 | MPM

[…]un fragment de réalité, d’un projet mien, alors qu’il était impossible au clavier de me tomber des mains. Participer d’une saisie au ralenti du réel ne pouvait avoir, selon moi, qu’un sens inverse aux aiguilles des montres, une logique d’œil et de caméra. Écrire vite et plus vite encore. Parier sur le fait que les yeux et le cerveau du lecteur ne Continuer la lecturevers un écrire/film #06 | MPM

Vers un écrire-film #6 | Des coups secs et rapides

Elle avait répondu non au garçon qui lui avait proposé son aide lorsqu’elle avait commandé des bières à la buvette du festival. Il s’agissait d’un hexagone, cette buvette. Elle avait bien vu ce garçon mais elle ne l’avait pas dévisagé. En vrai elle ne l’avait pas vraiment regardé. Elle n’avait pas osé le regarder. Elle s’était tenue droite à la Continuer la lectureVers un écrire-film #6 | Des coups secs et rapides