Maisons trouées

Le lit est glacé, gelé presque. C’est l’hiver. Ou peut-être l’automne. La chambre n’est pas chauffée. Les draps sont si froids qu’il faut ramener ses genoux contre sa poitrine, se pelotonner comme un petit animal pour offrir le moins de prise possible à la morsure des draps. Dans le lit, sensation d’être en apnée. Au fond d’un lac à l’eau Continuer la lectureMaisons trouées

MAISONS (É)PERDUES (tentation disparition)

une maison toute neuve dans un lotissement encore en construction, au fond du vallon, un jardin sans arbre ni fleurs, mais avec un préau – pour le ping-pong – la famille est joyeuse, rires avec Anh, Danh et Janh sur les lits superposés, enfants joueurs, rapides et tellement aimés… le regard de leur père ne cesse de le dire, à Continuer la lectureMAISONS (É)PERDUES (tentation disparition)

Sous l’édredon

Je me souviens de l’édredon, ou plutôt de la sensation de ce véritable édredon de plumes, lourd sur un corps d’enfant, chaud et rassurant, peut-être rose ou mauve ou encore vert tendre, selon les fois. Le sentir peser ainsi garantissait la sécurité d’un sommeil serein sous cette montagne qu’il formait, nous ensevelissant complètement. Il y avait forcément deux petits lits Continuer la lectureSous l’édredon

Reste l’espace

Tu sais je me souviens de nous de l’idée de nous sur laquelle je pose quelques photos sans rapport d’ailleurs avec ces moments qui me reviennent ces petites histoires de nous ces sentiments presque ces gestes ou regards mais dans un vide très lumineux          ce seraient trois pièces auxquels s’accrochaient une cuisine qui s’est effacée une salle de bains pour l’image Continuer la lectureReste l’espace

Maisons perdues, au souvenir chantourné

Il avance. Sur son dos, il porte sa vie en coquille d’escargot. Une spirale sur laquelle il s’enroule et  se vit. Une condamnation, sans qu’il le sache, à se coller contre sa paroi tout au long de son existence. Ses réalités s’y empilent et la vérité se pervertit. Sur un sol en flux, par l’ombre de fragments d’instants volés au Continuer la lectureMaisons perdues, au souvenir chantourné

L’ennui entre les lames

La Lys est un danger brumeux, la voiture chemine à distance mais se déporte quand le terre-plein se réduit, il n’y a pas de glissière de sécurité. Des cris, entre gloussements et grosse frayeur, le virage était un peu serré, on chambre notre chauffeur, l’eau est noire et prête à nous happer, le fantasme des carcasses de voitures retrouvées dans Continuer la lectureL’ennui entre les lames

Interstice 2 : à la recherche des maisons perdues

Je ne pensais pas que le verre de Venise ressemblait à cela. Et par ailleurs, il était fort étrange pour moi de dormir sous cette applique ancienne, d’aspect laiteux. Cela avait été un bonheur de jouer pendant la journée avec mon frère. Nous avions sauté sur de grands ballons ayant un guidon auxquels nous pouvions nous tenir. Nous avions beaucoup Continuer la lectureInterstice 2 : à la recherche des maisons perdues

07. Une maison sur la plage

Un jour, tout récemment, il est allé en bord de mer pour une promenade, faire juste un tour, mais surtout pour voir l’étendue bleue jusqu’à la ligne ni floue ni nette de l’horizon ou entendre le ressac ou passer ma langue sur ses lèvres pour en goûter l’écume salée venue s’y déposer. Il était déjà tard. Le soleil était déjà Continuer la lecture07. Une maison sur la plage