Celles qui traînaient là

Rue de Montigny en 48. Celle qui fume sa cigarette les yeux sang. Celle aux paupières encore révulsées de souvenirs de grands soirs avortés. Celle au poing levé face aux chiens casqués. Celle qui a sauté le stade de la Continuer la lecture Celles qui traînaient là