#40jours #19 | Rien

Ce qui ne vient n’arrive, n’est ici. Nait ici. Rien. N’arrive rien. N’est rien comme assise/assis là si comme là. Mais rien. Avec tout : chair et os. Coxal. Iliaque. Coccyx. Avec poils, culotte et chaussettes. Oui même des chaussettes. Mais rien. La tête à portée de main quand même, sous le coude la tête, on ne sait jamais. Mais rien. Continuer la lecture#40jours #19 | Rien

#40jours #15 | ça l’bruit

ça l’bruit qu’elle fait elle là dans le coin à rien d’autre à faire croit qu’ça m’intéresse son bruit croit ça m’intéresse croit ça elle là dans son coin s’y croit ou quoi j’y crois pas tu veux plus de lumen dans ton boudoir et pan-pan-et pan là dans l’coin toute dépenaillée toute décharnée là dans l’coin elle croit qu’ça Continuer la lecture#40jours #15 | ça l’bruit

#40jours #14bis | rumeur

« Je ne suis pas tranquille. Assis. Sur la partie haute. Du terrain vague. Au-dessus de Paris. L’escalier de la rue Vilin. À ma droite. À ma droite. Aussi. Le grand toboggan. À trois pentes. Successives. Assis. Par terre. Sur la terre. Battue. Du terrain vague. En pente. Accentuée. Forte. Descente. Assis. Plongé. La rumeur. Persistante. De tout Paris. Je ne Continuer la lecture#40jours #14bis | rumeur

autobiographies #06 | Roma Termini

… c’est à quai : suite d’aquariums en lueurs jaunes, numéros de voiture rouges ( ou blancs? ), marchepieds hauts — Rome terminus? c’est là, oui… l’appel dans la nuit d’il y a cinq jours (— Damien? — Si, é morto), qui ouvre la nuit: Paris/Rome/Roma/Parigi… c’est monter sans bagage, juste un sac de nylon (brosse à dent, à cheveux, un Continuer la lectureautobiographies #06 | Roma Termini

#P11acousmatique

4h12 tu te tournes vers le réveil de voyage posé loin du lit. Sous la fenêtre de l’hôtel — gare de Bourges— l’alarme. Nappes sonores, matières fondues à ta peau amoureuse, aux myrtilles grosses comme le poing qui éclatent sous ta langue et ce bruit de succion. Sirènes au levant. Prières d’aube d’été. Échos. Démembrement de la ville. Cacophonies. Silence! Continuer la lecture#P11acousmatique

L1 | Les dalles sont démesurées (elle pense)

elle s’engage dans le couloir — les pieds glissent légèrement sur les grandes dalles de marbre même si elle marche lentement — on entend presque le coeur battre — les pas résonnent à mesure qu’elle marche — les dalles sont GRANDES voire TRÈS GRANDES — les dalles sont démesurées (elle pense) — comme honteuses (elle pense) — il y a Continuer la lectureL1 | Les dalles sont démesurées (elle pense)

Hors sol

     Des pas résonnent sur les pavés luisants de pluie, reflets des réverbères, lueurs étranges, feux follets allumés dans la chambre noire de la mémoire, bribes de souvenirs, la vie s’apprend dans les rues de la ville, le nez en l’air mais l’horizon n’est pas vaste, le regard est sans cesse ramené au ras du sol, des mondes se côtoient, Continuer la lectureHors sol