A propos de Nathalie Holt

Rêve de peinture. Pose et dessine à la Grande Chaumière. Entre aux beaux arts avec un dossier fait la nuit. Rôde à la Sorbonne : trois ans de philosophie. 1981 premier décor de théâtre. Se prend au jeu. S'appuie sur la mémoire des studios et plateaux de l'enfance. Vue rétrospective et oblique. Enfant de la balle. Apprend son métier sur le tas. Ne peint plus que des maquettes ou des murs plus hauts qu'elle. 30 ans de théâtre. Se promène avec un appareil photo, argentique puis numérique, tout en manuel, sans technique.

#P8 E.W.H : Report of the death of an american citizen

Tu nais en Amérique un 29 juillet 1892. Tu meurs un 6 janvier 1930 d’une hémorragie cérébrale à l’Hôpital civil d’Ixelles: 61 rue du cygne en Belgique.Tu as 37 ans et 5 mois. Le sang envahit ta tête. « decedent was Continuer la lecture #P8 E.W.H : Report of the death of an american citizen

#P7 (vers #P8) Au bois d’avril

C’est au bout d’un chemin après qu’on a quitté les pins — leurs fûts peignés de rose, d‘orange Fauve. Tu dépasses sur ta gauche le grand chêne scarifié. L’écorce brûlée vive comme un Soulage cylindrique. C’est après le grand chêne, Continuer la lecture #P7 (vers #P8) Au bois d’avril

#L6 Têtes mortes c’est le titre

Longtemps qu’il dort tout habillé. Parfois en manteau au-dessus du drap. On le dirait prêt à partir. Il ne ferme pas les volets. Ni les rideaux. Il dort par à coups ou par quart comme les marin. Sommeils entrecoupés d’éveils.  Continuer la lecture #L6 Têtes mortes c’est le titre

#P6 Seule en jours

” dans une lumière grêle peut-être mais pénétrante “ Franz Kafka – Journal Dimanche« Il faut que la pointe des doigts frôle les talons » dit la voix de l’écran.  Au plafond la boule chinoise oscille. Plus tard dîner dans le jardin. Eux Continuer la lecture #P6 Seule en jours

#L5 pour la litanie des noms pour un monde qui vacille par grossissement ou ellipse avec la sidération des blancs

De là il ne voit pas qu’ils se tiennent assis sur des pierres, des caisses, des pneus ou simplement accroupis culs calés aux talons. Il ne voit pas comme la terre brille du verre pilé de l’ancienne décharge. Les bêtes Continuer la lecture #L5 pour la litanie des noms pour un monde qui vacille par grossissement ou ellipse avec la sidération des blancs

#L4 – Les absents. reprendre préciser

Les porter. Comme porter ses morts. En soi ( juste repliés dans l’oubli ) et parfois ils chuchotent, repassent en songe ces livres. Comme des morts. À cette différence qu’ils peuvent revivre indéfiniment sous le regard: ces livres… Sophie, Copperfield, Continuer la lecture #L4 – Les absents. reprendre préciser

#P4 — Rire comme une baleine et finir en queue de poisson pour devenir chèvre à force de crier au loup comme donner sa langue au chat pour lui mettre la puce à l’oreille? Faudrait pas chercher à lever un lièvre quand on a d’autres chats à fouetter

— En réalité… Et je ne peux le dire qu’à toi, j’ai plus ou moins… aimé. Plutôt moins que plus… Avoue que toi aussi… Non ?  C’est au démarrage que ça m’a semblé un peu à côté… Trop lent. Enfin… plus Continuer la lecture #P4 — Rire comme une baleine et finir en queue de poisson pour devenir chèvre à force de crier au loup comme donner sa langue au chat pour lui mettre la puce à l’oreille? Faudrait pas chercher à lever un lièvre quand on a d’autres chats à fouetter