A propos de véronique müller

même si je perds le fil, je m'en sors plutôt bien mal.

#gestes&usages #07 | Humanité

Vous devez – Vous taire quand les adultes parlent. Vous devez – Manger tout ce qu’il y a dans votre assiette. Vous devez – Aller dormir. C’est l’heure. Vous devez – Vous brosser les dents tous les jours. Il le faut. Vous laver. Mousser. Frottez, claboussez. Vous changer. Petite culotte, slip, chaussette. Vous. Devez – Être sages. Je vais me Continuer la lecture#gestes&usages #07 | Humanité

#enfances #09 | une chambre d’enfant

Une chambre mansardée, une chambre sous les toits. Le lit à une place aux fins montants en bois tourné est placé face à la porte sous une petite fenêtre de toit et bordé tout du long d’une étagère basse (de style cosy) peinte en blanc sur les planches desquelles sont disposés quelques livres, de menus objets, un réveil-matin, une lampe de Continuer la lecture#enfances #09 | une chambre d’enfant

#enfances #08-01 | Ma mère au Rami

C’est à Poperinge(1) surtout, chez la mère de ma mère, en Flandres, que nous jouions à de nombreux jeux inconnus de nous. Cela se passait lors des grands rassemblements de Noël. Nous y jouions l’après-midi, dans la salle à manger où plusieurs tables couvertes de nappes blanches avaient été alignées perpendiculairement à la grande baie qui donnait sur le jardin. Continuer la lecture#enfances #08-01 | Ma mère au Rami

#enfances #07 | étrangetés

Caoutchouteux. Et ce que cela comporte d’un peu répugnant. L’odeur qui remonte. Epaisseur et dureté de la peau, qui pourrait devenir poisseuse. Un objet dont on ne sait que faire, étonnamment décevant. Et rigide. Visage. Les lèvres entrouvertes sont couvertes d’un fin trait de laque rose dont l’épaisseur forme un léger relief brillant qui détonne avec la matité du caoutchouc de la Continuer la lecture#enfances #07 | étrangetés

100 mots-clés pour explorer le site

Mis en avant

40 jours carnet d'écrivain amour appartement arbre Basile Belleville bleu bois bruit bus carnet chambre chemin chien ciel cimetière corps Corse cuisine Danse dessin Eau elle enfance enfant estivales facteur famille femme fenêtre Fil Berger film gare gens guerre histoire image immigration italie jane jardin Jeju juderom2023 K. lecture livre lumière main maison matières d'oubli mer monde montagne mort mur musique mère mémoire métro noir nuit oeil oiseaux Oloé parking paysage personnage peur photographie plage pluie Poisson pont père regard rue rêve Saint-Etienne Sauveterre silence sol soleil solitude sols souvenir souvenirs Sérail temps terre train Vent vie vies minuscules ville visage voix voyage écrire écriture été

#enfances #06 | voix d’enfance

Samedi, fin de journée – Je suis exaspérée– Ce n’est alors pas le jour– Non, en effet, mais c’est le dernier– Dernière minute Je cherche la voix de mon père, je le vois. Je me souviens de sa voix. Quelque chose de sa voix est là, fragile, nécessitant une attention extrême, une tension. Qui ouvre un point particulier de l’espace, Continuer la lecture#enfances #06 | voix d’enfance

#enfances #05 | finalement se perdre

très peu de souvenirs, très peu de souvenir tout court et très peu de souvenir d’émerveillement. j’ai beau me creuser la tête. l’enfance est tout du long blanche. à la foire, certains manèges où ça transporte fort, les lumières, les couleurs, les cris.les spectacles de rue. les fanfares, les majorettes, les paillettes. le cirque. le ballet. ces instants de déploiements Continuer la lecture#enfances #05 | finalement se perdre

#enfances #04 | angine blanche (la peur de rater)

Elle n’était pratiquement jamais malade jusqu’à ce qu’elle trouve comment faire grimper la température du thermomètre. Il s’agissait alors de thermomètres à mercure. Elle ne sait absolument plus comment elle l’a découvert, le truc, pour faire monter la température. Ça marchait avec les boissons chaudes. Elle se souvient du mouvement du tissu qu’elle frottait sur le bout plus fin du thermomètre, contenant le mercure. Il fallait faire attention à ne pas le casser. Continuer la lecture#enfances #04 | angine blanche (la peur de rater)

#enfances #03 #02 | Cela n’arrive pas

Perdue. Cela n’arrive pas. Bien plutôt, j’aurais cherché à me perdre, prise de colère ou de peine ou de prière, m’en allant, courant parfois, revenant, découragée, dégoûtée de n’avoir pu aller jusqu’à la vraie aventure, se perdre, être perdue et qu’on la retrouve à la nuit tombée. A la nuit enfin tombée. Que son nom s’élève porté par des voix Continuer la lecture#enfances #03 #02 | Cela n’arrive pas

#enfances #03 #01 | cheveux

la perte. dis d’elle la pertec’est impossible c’est impossiblela perte inaperçuealors désigne, fais advenir   alors prie  quels cheveux  quelle est la couleur de ces cheveux    est-ce que c’est ça blond vénitienquels cheveux mais quels cheveux  et cette peau    et le bleu de ces yeux cela pleut sur elle, cette enfant, cela pleut, glisse ne dit-on les compliments pleuvent, c’est Continuer la lecture#enfances #03 #01 | cheveux